Annonce d’un moratoire sur l’aménagement des bancs de Flora, Agnew et Horsey


Jeudi 17 janvier 2019

L’autorité portuaire de Prince Rupert a annoncé aujourd’hui une décision en matière d’utilisation des sols qui garantit la protection d’un habitat marin important dans sa juridiction. Le port impose un moratoire de développement sur les bancs Flora, Agnew et Horsey, qui interdira tout développement industriel dans cette zone maritime adjacente à l’île de Lelu.

L’évaluation environnementale du projet Pacific Northwest LNG par l’Agence canadienne d’évaluation environnementale en 2016 a permis de déterminer qu’un projet de terminal pourrait être développé sans effets environnementaux négatifs importants dans la région. Cependant, afin d’atténuer les risques environnementaux, le concept du projet était complexe et coûteux et prévoyait un pont suspendu de 1,6 km afin d’éviter les zones écologiquement sensibles. Le port reconnaît que tout développement dans cette zone maritime serait un défi et reconnaît qu’il existe des inquiétudes et des incertitudes persistantes quant à la façon dont un développement dans cette zone pourrait poser un risque pour la santé et l’écologie de l’estuaire de la rivière Skeena et son rôle dans le soutien de populations de saumons saines dans le système.

« Nous reconnaissons l’importance d’une population de saumons en bonne santé pour nos communautés, en particulier les Premières nations, et nous partageons cette valeur », a déclaré Shaun Stevenson, président-directeur général de l’autorité portuaire de Prince Rupert. « Nous savons que ce site présente à la fois des défis et des préoccupations en matière de développement et qu’il existe des sites de développement supérieurs disponibles pour de futurs projets dans le port de Prince Rupert qui sont largement soutenus par nos parties prenantes ».

La décision d’imposer un moratoire sur le développement de cette aire marine a été prise dans le cadre d’un dialogue permanent avec les chefs héréditaires et élus de Metlakatla et de Lax Kw’alaams.

« Les chefs héréditaires de la tribu Gitwilgyoots de Lax Kw’alaams se félicitent du moratoire sur le développement industriel sur les bancs Flora, Horsey et Agnew », a déclaré Wii Smooygit Lyoon’anns (Carl Sampson Sr.). « Cette décision témoigne de la prise en compte des préoccupations exprimées quant aux incidences potentielles du développement portuaire sur l’environnement de la région.

« La Première nation Metlakatla se félicite du moratoire sur le développement des bancs Flora, Agnew et Horsey sur le territoire de la côte Tsimshian », a déclaré Harold Leighton, conseiller principal de la Première nation Metlakatla. « Ces zones font partie de l’estuaire de la rivière Skeena et constituent un habitat juvénile important pour plusieurs espèces de saumons qui sont d’une importance cruciale pour nos membres. Ce moratoire est une étape positive pour assurer la durabilité de cette ressource vitale. »

« Nous nous réjouissons de la décision d’imposer un moratoire sur le développement des bancs Flora, Horsey et Agnew dans le cadre du plan d’occupation des sols de l’autorité portuaire de Prince Rupert, afin de guider l’expansion future du port », a déclaré John Helin, maire de la Première nation Lax Kw’alaams. « Nous pensons que ce moratoire est conforme à nos objectifs communs de croissance économique sûre et durable.

Le moratoire sera formalisé dans le plan de gestion de l’utilisation des terres de l’APPR, dans le cadre d’une révision du plan qui débutera plus tard en 2019. La révision du plan d’occupation des sols comprendra une consultation publique. L’APPR procède à une révision de son plan de gestion de l’utilisation des terres dans le but d’informer et d’orienter le développement futur des terres de la Couronne fédérale relevant de sa compétence.

Voir plus de nouvelles

Nouvelles
janvier 18, 2024

Le port de Prince Rupert traitera 23,5 millions de tonnes de marchandises en 2023, soit une baisse annuelle de 5 %.

L'Administration portuaire de Prince Rupert (APPR) a annoncé aujourd'hui que 23,5 millions de tonnes de marchandises ont été transporté par le port de Prince Rupert en 2023, soit cinq pour cent de moins que les volumes de 2022.

Lire la suite
Nouvelles
décembre 6, 2023

L’Administration portuaire de Prince Rupert signe un protocole d’accord mondial sur les couloirs de navigation verts multiportuaires et multijuridictionnels

L'Administration portuaire de Prince Rupert (APPR) a signé le protocole d'accord mondial sur les corridors de transport maritime écologique multiportuaire afin d'établir des corridors internationaux de transport maritime écologique de la côte Ouest du Canada vers l'Asie et le Moyen-Orient.

Lire la suite