Le trafic portuaire stimule la main-d’œuvre ferroviaire dans le corridor de transport du nord de la Colombie-Britannique


John Nicoletti, agent chargé des marchandises dangereuses, vit et travaille dans sa ville natale de Prince George.

Le trafic portuaire stimule la main-d’œuvre ferroviaire dans le corridor de transport du nord de la Colombie-Britannique

Rencontre avec deux personnes travaillant dans le domaine de la sécurité ferroviaire et de la logistique, qui soutiennent l’emploi dans l’ouest du Canada

8 nov. 2021 | IMPRESS

Le corridor de transport qui relie les communautés du nord de la Colombie-Britannique au port de Prince Rupert est essentiel au bien-être économique de la région. Le transport ferroviaire et le camionnage représentent 1 680 des 3 700 emplois qui contribuent directement aux échanges commerciaux dans le troisième port du Canada, aidant ainsi les produits de l’Ouest canadien à atteindre les consommateurs du monde entier.

Le rail est l’un des moyens les plus sûrs et les plus efficaces pour transporter des marchandises à travers le nord de la Colombie-Britannique, à destination et en provenance des terminaux maritimes du port. Des conteneurs aux wagons de céréales, en passant par les liquides en vrac et les granulés de bois, les marchandises transportées par le corridor ferroviaire sont très diverses et contribuent à générer une activité économique de 1,5 milliard de dollars pour les communautés de la région.

Le responsable des marchandises dangereuses du CN, John Nicoletti, joue un rôle important dans la sécurité des activités ferroviaires dans les collectivités de la majeure partie du nord de la Colombie-Britannique, de Prince Rupert à l’est jusqu’à McBride et de Williams Lake au nord jusqu’à Fort Nelson.

« Le fait de faire partie du service des marchandises dangereuses, dans le cadre de l’organisation plus large de la sécurité au CN, signifie quelque chose pour moi « , a déclaré M. Nicoletti, qui est né et a grandi à Prince George. « Je vis ici, je connais bien la région et c’est là que je veux être.

M. Nicoletti travaille au CN depuis 15 ans et y a occupé une grande variété de fonctions, notamment celles de chef de train, de mécanicien de locomotive et de chef de triage. Dans le cadre de ses fonctions actuelles, M. Nicoletti met son expertise au service des intervenants en cas d’urgence dans les collectivités situées le long de la voie ferrée du CN en partageant des ressources et en offrant une formation pratique.

Au cours des derniers mois, M. Nicoletti a travaillé avec des partenaires en matière de sécurité afin de coordonner une formation au tir réel spécifique à l’industrie pour les premiers intervenants dans les communautés situées le long du corridor. Selon M. Nicoletti, « l’objectif est de leur fournir l’expérience et les outils dont ils ont besoin et, à titre personnel, je suis ravi de pouvoir contribuer à ce que les marchandises franchissent la ligne de démarcation de la manière la plus sûre possible ».

Brenna Boyle, ancienne élève de l’Université du Nord de la Colombie-Britannique, vit et travaille dans sa ville natale de Prince Rupert.

L’une des principales responsabilités de Brenna Boyle est de veiller à ce que les marchandises de son entreprise circulent efficacement sur cette même ligne. En tant que responsable du trafic ferroviaire de PinnacleRenewable Energy, M. Boyle s’occupe du transport de millions de tonnes de granulés de bois provenant des usines de Pinnacle Renewable Energy en Colombie-Britannique et en Alberta, par voie ferrée, jusqu’à son terminal maritime de Prince Rupert, où ils sont chargés sur des vraquiers à destination de l’Asie et de l’Europe.

« Outre le transport des produits vers le terminal Westview Wood Pellet, j’organise également la distribution des wagons vers toutes les installations de Pinnacle dans l’ouest du Canada, afin qu’ils soient prêts à charger la prochaine cargaison », a déclaré M. Boyle.

Avant d’occuper le poste de directeur du trafic ferroviaire, M. Boyle était directeur adjoint du terminal de Westview, qui a vu ses volumes augmenter de 33 % l’année dernière. « Je suis fière de savoir que le travail que je fais contribue à soutenir l’emploi dans le nord de la Colombie-Britannique et au-delà ».

Découvrez comment les cheminots et les autres personnes directement employées à Prince Rupert Gateway ont contribué aux 60 milliards de dollars d’échanges commerciaux qui ont transité par le port de Prince Rupert l’année dernière sur le site www.rupertport.com/economic-impact/.

Voir plus de nouvelles

Nouvelles
janvier 18, 2024

Le port de Prince Rupert traitera 23,5 millions de tonnes de marchandises en 2023, soit une baisse annuelle de 5 %.

L'Administration portuaire de Prince Rupert (APPR) a annoncé aujourd'hui que 23,5 millions de tonnes de marchandises ont été transporté par le port de Prince Rupert en 2023, soit cinq pour cent de moins que les volumes de 2022.

Lire la suite
Nouvelles
décembre 6, 2023

L’Administration portuaire de Prince Rupert signe un protocole d’accord mondial sur les couloirs de navigation verts multiportuaires et multijuridictionnels

L'Administration portuaire de Prince Rupert (APPR) a signé le protocole d'accord mondial sur les corridors de transport maritime écologique multiportuaire afin d'établir des corridors internationaux de transport maritime écologique de la côte Ouest du Canada vers l'Asie et le Moyen-Orient.

Lire la suite